113 nouveaux casques bleus guatémaltèques arrivent le 6 novembre

Ils doivent assurer la rotation des troupes
lundi 20 octobre 2008,
Radio Kiskeya
113 nouveaux membres de la police militaire guatémaltèque arriveront à Port-au-Prince le 6 novembre prochain en vue de remplacer d’autres éléments de leur pays parvenus à la fin de leur période de déploienment au sein de la Mission de stabilisation de l’ONU en Haïti (MINUSTAH).
« Il s’agit du septième contingent que nous allons envoyer afin de travailler avec cette force de paix », a indiqué à l’Associated Press le porte-parole de l’armée guatémaltèque, le colonel Jorge Ortega, interrogé à Ciudad de Guatemala.
Des 113 nouveaux casques bleus attendus en Haïti, 12 seront des femmes.
A l’image de leurs prédécesseurs, leur séjour sera d’au moins neuf mois. Comme la majorité des pays latinoaméricains, le Guatémala fait partie de la MINUSTAH depuis le début de son déploiement en 2004. Placée sous commandement brésilien, la force de stabilisation compte environ 9.000 militaires et policiers internationaux. spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5344


Ils doivent assurer la rotation des troupes
lundi 20 octobre 2008,
Radio Kiskeya
113 nouveaux membres de la police militaire guatémaltèque arriveront à Port-au-Prince le 6 novembre prochain en vue de remplacer d’autres éléments de leur pays parvenus à la fin de leur période de déploienment au sein de la Mission de stabilisation de l’ONU en Haïti (MINUSTAH).
« Il s’agit du septième contingent que nous allons envoyer afin de travailler avec cette force de paix », a indiqué à l’Associated Press le porte-parole de l’armée guatémaltèque, le colonel Jorge Ortega, interrogé à Ciudad de Guatemala.
Des 113 nouveaux casques bleus attendus en Haïti, 12 seront des femmes.
A l’image de leurs prédécesseurs, leur séjour sera d’au moins neuf mois. Comme la majorité des pays latinoaméricains, le Guatémala fait partie de la MINUSTAH depuis le début de son déploiement en 2004. Placée sous commandement brésilien, la force de stabilisation compte environ 9.000 militaires et policiers internationaux. spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5344
Posté: 2008-10-21 23:32:00


Lire le texte complet