2011, année de l’outre-mer

L’homme de lettres guadeloupéen Daniel Maximin, déjà à l’œuvre pour le 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, s’est chargé de préparer les festivités qui marqueront l’année de l’outre-mer en France.

Il y aura, outre des débats et des festins, un festival de théâtre au Tarmac de La Villette du 17 mai au 11 juin, un récital de poésie lors de l’ouverture du Printemps des poètes du 7 au 21 mars et une exposition célébrant l’œuvre d’Aimé Césaire, illustrant l’amitié fructueuse qui liait le poète martiniquais au grand peintre cubain Wilfredo Lam et rappelant aussi que Picasso illustra de 32 gravures le recueil « Corps perdu » du même Aimé Césaire. Cette exposition sera ensuite présentée en Martinique puis en Guadeloupe.

Au moment du carnaval, une fête gigantesque aura lieu dans la grande nef de la Villette et le Zénith vibrera un week-end entier au son de jeunes talents ultra marins comme Soft, Davy Sicard ou du groupe légendaire Malavoi. À partir du 11 mars, « Banlieues Bleues » prolongera la fête. Le festival de la Seine Saint-Denis permettra d’écouter des musiciens guadeloupéens au premier rang desquels le saxophoniste guadeloupéen Jacques Schwarz Bart, le guitariste Christian Laviso et Dédé Saint-Prix. La Fête de la musique sera elle aussi placée sous le signe de l’outre-mer et un prix sera remis en l’honneur de Patrick Saint-Eloi. Sans oublier  un hommage à Euzhan Palcy au festival de Cannes. Une année qui sera également fortement présente au salon du Bourget, au salon de l’agriculture et à la Foire de Paris.

Lire le texte complet