Alerte aux tsunamis: un rapport dénonce l’impréparation de la France

Près de quatre ans après le tsunami qui a fait quelque 250.000 morts autour de l'océan Indien, un rapport parlementairesouligne mardi que beaucoup reste à faire pour doter la France d'un système de prévention pour un risque qui n'épargnera aucune côte de la planète.Un total de 911 tsunamis ont déferlé sur les mers et océans de la planète depuis le début du 20ème siècle, dont 77% autour de l'océan Pacifique, 10% dans l'Atlantique, 9% en Méditerranée et seulement 4% dans l'océan Indien, considéré jusqu'au 26 décembre 2004 comme le plus calme de ce point de vue. Aucune côte, aucun bassin n'est durablement à l'abri. Même si les fréquences peuvent être faibles, les conséquences peuvent être particulièrement dramatiques , selon le sénateur PS Roland Courteau, auteur de ce rapport à la demande de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques.La faible occurrence des tsunamis destructeurs explique en partie l'impréparation de l'Indonésie. Nous souhaitons qu'en France on ne puisse pas nous faire le même reproche , a souligné M. Courteau, dont le rapport propose de charger le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de mettre sur pied un Centre national d'alerte aux tsunamis pour la Méditerranée, l'Atlantique Nord-Est, les Antilles et…



Posté: 2008-11-19 06:57:56


Lire le texte complet