Bilan tourisme 2007

Après une année 2006 plutôt morose, le marché des voyages en France a retrouvé des couleurs en 2007, grâce à l’engouement pour des produits haut de gamme, et les perspectives pour l’hiver semblent au beau fixe, malgré une désaffection pour le Maroc.

Le chiffre d’affaires, en hausse de 9% pour l’activité globale (voyages à forfait et vols secs), « a été tiré par le haut de gamme », Cette tendance se prolonge pour les réservations pour l’hiver, qui ont rebondi en octobre (+8,1%), après avoir marqué une pause en septembre (-3%). Malgré un enneigement précoce, les réservations restent timides pour la France (+0,7% en cumul sur août-octobre), les clients privilégiant une nouvelle fois cet hiver les destinations soleil. De novembre 2006 à octobre 2007, le nombre de clients des seuls voyages à forfait, coeur de métier des tour-opérateurs, a progressé de 1,5%, après avoir reculé de 1,2% un an auparavant.

Satisfaits du bilan 2007, les tour-opérateurs sont toutefois moins optimistes pour les réservations de novembre, car « avec les grèves dans les transports, la fréquentation des agences de voyages a baissé »,Autre bémol: les réservations pour l’hiver sur août-octobre ont plongé de 14,3% pour le Maroc, qui a été détrôné en 2007 par la Tunisie comme première destination des Français à l’étranger.

Côté « flops » de l’année 2007, le Ceto recense le Sri Lanka, frappé par une suspension des vols (-95,5%), le Brésil, associé à l’insécurité (-53,2%), les Pays-Bas (-41,6%), Cuba, épinglé pour son manque de service (-22%) et Israël (-20,7%).

Parmi les bestsellers, il note des destinations haut de gamme comme Maurice (+66,9%) et les Seychelles (+52,1%), ainsi que les Emirats (+47,1%), les Etats-Unis, dopés par le dollar faible (+41%) et le Vietnam (+38%). L’année 2007 a vu aussi le retour en grâce de l’Egypte (+14,6%) et de la Turquie (+14,9%), des destinations pénalisées par la peur d’attentats.

Si l’Asie a progressé de 14,3% en 2007, la hausse des réservations est limitée (1,1%). « La croissance sur l’Asie est freinée par le manque d’offre hôtelière et aérienne », déplore le PDG du voyagiste Asia, Jean-Paul Chantraine: « On n’est pas à la recherche de clients, mais de places ».

 

Pour la caraibe, nous n’avons pas encore les chiffres !

(Source AFP)