Caraïbes Fumés

Au cœur de la Côte-sous-le-vent, sur la route du café, des épices, de la plongée et de la pêche au gros, une jolie boutique aux airs de cabine de bateau attire l’œil du chaland par ses nuances de bleu, bois et jaune. L’étendard de Cap Créole, barré d’un rostre d’espadon, repose sur sa devanture et donne le ton. Ici, on vend du poisson pélagique, et pas n’importe comment : préparé selon des recettes finement élaborées.

C’est pour répondre à la demande locale et touristique du plus grand littoral de la Guadeloupe, qui plébiscite les gîtes et recherche des produits de la mer délectables, déjà prêts et… appréciables à l’heure du ti-punch, que la société Caraïbes Fumés a ouvert sa première boutique en décembre dernier. Après une journée en mer à la rencontre des cétacés, en baptême de plongée sous-marine dans la Réserve Cousteau, au sein d’une escapade en kayac vers les Ilets Pigeon ou dans une véritable aventure de pêcheurs en quête des grosses prises de la Caraïbe, une escale à la boutique Cap Créole semble tout à propos avant l’heure où l’on réunit les essentiels – sucre, citron, rhum. En frais ou en surgelé, on fait le plein gourmand de poisson fumé pré-tranché ou en filets, de rillettes de marlin au piment doux, de thon au poivre vert ou de crabe saveur créole, de carpaccios, de pâte à accras, de farces pour fruits de mer et de boudins en tout genre…

La restauration conquise
Caraïbes Fumés, qui existe maintenant depuis quinze ans en Guadeloupe, est leader sur le marché du poisson fumé et des produits dérivés à base de poisson sauvage pêché en haute mer. Le procédé de fumaison est subtil et le résultat goûteux. Après filetage, le poisson – thazard, daurade coryphène, thon ou espadon – est saumuré au sucre de canne et aux épices puis fumé à la sciure de hêtre. Distribué dans les grandes et moyennes surfaces de Guadeloupe, ainsi qu’en Martinique, aux Saintes et à Saint Barth, le savoureux poisson fumé de la Côte-sous-le-Vent séduit aussi les hôtels, les restaurants et même les compagnies aériennes. Tous ne jurent que par le savoir-faire de cette entreprise locale, détaillé dans un petit film instructif diffusé dans la boutique. À quelques minutes des anciennes habitations caféières, des plantations de vanille et de cacao, l’apparition de la boutique Cap Créole semble confirmer la vocation patrimoniale et gastronomique de cette région, déjà largement dédiée aux produits du terroir.

 

 

Lire le texte complet