Caraibes, ile de Saba

C’est du haut de ces falaises que les colons hollandais venus s’implanter dès le XVIIe siècle repoussèrent, à coups de pierre, les envahisseurs et les pirates français ou anglais.

Les premiers voyageurs croyaient l’île inabordable et ce n’est que depuis une dizaine d’années qu’une jetée permet d’y accéder.

Auparavant, les chaloupes débarquaient leurs passagers dans une petite baie mal protégée d’où un escalier de plus de 500 marches taillées dans le roc permettait de pénétrer au cœur de l’île.
Aujourd’hui une route permet de découvrir la minuscule capitale, The Bottom, propre comme un petit village de Hollande et constituée de quelques cottages de couleurs vives fleuris de bougainvilliers. De là, la vue s’étend sur toute l’île et sur la mer alentour que l’on découvre au-delà d’à-pics vertigineux.
Ici, le trekking remplace avantageusement les loisirs balnéaires. Les touristes qui s’aventurent à Saba y sont merveilleusement accueillis dans de tout petits villages nichés au bord de gouffres profonds ou surplombant des panoramas grandioses.