Séisme Chili – plus de 700 morts

On ne compte plus les maisons détruites, les voitures écrasées, les routes éventrées et les ponts détruits du côté de Concepcion.
La ville de Curico, à 200km au sud de Santiago a été détruite à plus de la moitié.
Plus au sud, dans le port de Talcahuano, le tsunami a projeté des bateaux jusque dans le centre-ville.

Au sud de Santiago, dans le port de Talcahuano, le tsunami a projeté des bateaux jusque dans le centre-ville.

Le séisme d’hier, d’une magnitude de 8,8 sur l’échelle de Richter, est l’un des plus violents enregistrés dans le monde depuis plus de cent ans.
Pourtant, sur l’ensemble du pays, le tremblement de terre n’a finalement fait que peu de dégâts, comparés à Haïti : le Chili était mieux préparé… et avait adopté des normes de construction antisismique.

On compte tout de même 708 morts, selon un nouveau bilan communiqué par la présidente Michelle Bachelet, et plus de 2 millions de sinistrés.
La plupart des victimes, 541, sont concentrées dans la région côtière du Maule à plus de 300 km au sud de Santiago, une zone littorale qui a été touchée par un tsunami, explique la présidente.

de nombreuses répliques ont été enregistrées depuis hier : au moins une soixantaine – dont une demi-douzaine de magnitude supérieure à 6.

 

(source france Info)

Tremblement de terre au Chili

« Les relevés du niveau de la mer confirment qu’un tsunami pourrait causer d’importants dommages », a indiqué le Centre d’alerte au tsunami pour le Pacifique.

Le Japon, suivi par l’Australie, la Nouvelle Zélande, ont tour à tour émis des alertes au tsunami. Le Centre australien d’alerte a souligné la possibilité de vagues dangereuses, de forts courants océaniques et d’inondations le long de la côte entre Sydney et Brisbane, ainsi que sur deux îles proches.

« Il s’agit d’un tremblement de terre important », a souligné pour sa part le ministre l’Intérieur, Edmundo Pérez Yoma, qui a appelé la population à garder son calme et à rester dans ses foyers.

Selon les services de secours, les morts ont été victimes d’effondrements de murs, mais un nombre important aussi de crises cardiaques.

Dans la capitale Santiago, la secousse a été fortement ressentie, alors que nombre d’habitants étaient encore éveillés. La ville a été plongée dans le noir tandis que des immeubles tremblaient et que les télécommunications étaient coupées.

Des images de la télévision chilienne montraient dans Santiago des murs écroulés, des immeubles lézardés, des corniches effondrés, une bretelle d’autoroute affaissée, mais aucun effondrement d’édifice majeur.

Quatre puissantes répliques ont été relevées au Chili peu après le séisme. La plus puissante, de magnitude 6,9, a été enregistrée au large des côtes chiliennes à 08H01 GMT, soit environ une heure et demie après la première secousse, a annoncé l’observatoire américain US Geological Survey.

Des radios de la capitale ont cité des témoins dans des régions du centre du pays faisant état de chute de ponts et de routes endommagées, et ont rapporté un incendie dans une usine de produits chimiques au nord de la capitale.

Le gouvernement chilien et les autorités nationales de secours ont appelé la population à demeurer dans ses foyers, sauf urgence.

Plusieurs rues de Santiago offraient au petit matin un spectacle irréel, un calme mélange d’habitants en pyjama réticents à rentrer chez eux après les répliques, et de groupes de jeunes à peines sorties de discothèques.

L’Union européenne s’est dite samedi prête à fournir et coordonner immédiatement l’aide européenne aux victimes du tremblement de terre.

Le Chili est l’une des zones à la plus forte activité sismique au monde, une zone de subduction avec la convergence de deux plaques tectoniques majeures, selon des experts sismologues.

La région de Concepcion a déjà a été frappée par le passé par des séismes meurtriers. Un séisme centré sur la ville de Chillan, a une centaine de km environ de Concepcion, avait fait 28.000 morts en janvier 1939.

(Source AFP)

 

Sexe et Tourisme dans notre Caraïbe

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE, Santo-Domingo,
Parmi les dommages collatéraux du tourisme dans la Caraibe, on cite ouvertement la violence, la drogue, mais on évoque que très pudiquement le sexe.
On se souvient que l’ex ministre du tourisme français, le Guyanais Léo Bertrand avait affirmé, dans le France Antilles du 14 mai 2005 que « la niche de clientèle gay constitue une solution pour revigorer la fréquentation touristique aux Antilles ». En Guadeloupe, seule Mme Chevry s’était « offusquée » de cette déclaration. Plus tard, Léo Bertrand avait nuancé son propos (Nouvelles Etincelles du 28 juillet 2005). Mais cette remarque d’un ministre chiraquien est symptomatique de l’état d’esprit de ces gens qui prétendent développer l’industrie touristique dans nos pays. Les îles des Caraibes, qu’elles soient grandes (Cuba, République Dominicaine) ou minuscules (St-Martin, Bahamas…) sont « vendues » par les tours opérateurs comme celles des 3 S : Sea , Sun, and Sex. extraits d’un ouvrage de Jacqueline Sanchez Taylor « Sex tourism in the caribbean ».

Posté: 2008-12-01 05:31:00

Lire le texte complet

La baie de Génipa et sa mangrove prochainement classées comme réserve naturelle

Cette baie avait été l’objet de multiples controverses Après plusieurs années , finalement la municipalité de Ducos vient d’opter en concertation avec le Parc Naturel Régional de Martinique pour que la baie soit classée comme réserve régionale……

Cette baie avait été l’objet de multiples controverses
Après plusieurs années , finalement la municipalité de Ducos vient d’opter en concertation avec le Parc Naturel Régional de Martinique pour que la baie soit classée comme réserve régionale…
Cette baie de Génipa avait été le théâtre d’oppositions très musclées
….Les écologistes d’un coté avaient fait des pieds et des mains pour qu’elle soit préservée et s’étaient opposés à la mise en place d’un hypermarché
La municipalité elle, voyait dans cette espace un projet de développement
Après plusieurs procès l’hypermarché a vu le jour
Et aujourd’hui la municipalité entend avec le parc régional préserver le site en zone naturelle

Posté: 2008-11-01 18:00:37

Lire le texte complet

Crise alimentaire mondiale

L’urgence est telle, estime la directrice du PAM Josette Sheeran, que la communauté internationale doit fournir une réponse de la même ampleur que celle apportée après le tsunami de 2004 dans l’océan Indien, qui avait fait 220.000 morts recensés dans douze pays. Plus de 12 milliards de dollars de dons privés et publics avaient été récoltés. Elle appelle de ses vœux «une action à haut niveau et sur une large échelle de la communauté internationale, centrée sur des solutions d’urgence et à long terme».

«C’est le nouveau visage de la faim: des millions de personnes qui n’étaient pas dans la catégorie de ceux ayant des besoins urgents il y a six mois y figurent aujourd’hui», souligne-t-elle.

Le PAM souligne que ses propres estimations corroborent les conclusions de la Banque mondiale, qui considère que le doublement des prix alimentaires ces trois dernières années risque d’aggraver la pauvreté de pas moins de 100 millions d’Africains des pays les plus pauvres.

Pour contrer la flambée des prix des denrées agricoles, la Banque mondiale a elle aussi appelé à un effort massif et concerté à l’échelle internationale, lors de son assemblée de printemps, les 12 et 13 avril, à Washington.

Liberation.fr avec source AFP

L’augmentation du coût de la nourriture menace la stabilité mondiale, dit l’ONU

Bilan tourisme 2007

Après une année 2006 plutôt morose, le marché des voyages en France a retrouvé des couleurs en 2007, grâce à l’engouement pour des produits haut de gamme, et les perspectives pour l’hiver semblent au beau fixe, malgré une désaffection pour le Maroc.

Le chiffre d’affaires, en hausse de 9% pour l’activité globale (voyages à forfait et vols secs), « a été tiré par le haut de gamme », Cette tendance se prolonge pour les réservations pour l’hiver, qui ont rebondi en octobre (+8,1%), après avoir marqué une pause en septembre (-3%). Malgré un enneigement précoce, les réservations restent timides pour la France (+0,7% en cumul sur août-octobre), les clients privilégiant une nouvelle fois cet hiver les destinations soleil. De novembre 2006 à octobre 2007, le nombre de clients des seuls voyages à forfait, coeur de métier des tour-opérateurs, a progressé de 1,5%, après avoir reculé de 1,2% un an auparavant.

Satisfaits du bilan 2007, les tour-opérateurs sont toutefois moins optimistes pour les réservations de novembre, car « avec les grèves dans les transports, la fréquentation des agences de voyages a baissé »,Autre bémol: les réservations pour l’hiver sur août-octobre ont plongé de 14,3% pour le Maroc, qui a été détrôné en 2007 par la Tunisie comme première destination des Français à l’étranger.

Côté « flops » de l’année 2007, le Ceto recense le Sri Lanka, frappé par une suspension des vols (-95,5%), le Brésil, associé à l’insécurité (-53,2%), les Pays-Bas (-41,6%), Cuba, épinglé pour son manque de service (-22%) et Israël (-20,7%).

Parmi les bestsellers, il note des destinations haut de gamme comme Maurice (+66,9%) et les Seychelles (+52,1%), ainsi que les Emirats (+47,1%), les Etats-Unis, dopés par le dollar faible (+41%) et le Vietnam (+38%). L’année 2007 a vu aussi le retour en grâce de l’Egypte (+14,6%) et de la Turquie (+14,9%), des destinations pénalisées par la peur d’attentats.

Si l’Asie a progressé de 14,3% en 2007, la hausse des réservations est limitée (1,1%). « La croissance sur l’Asie est freinée par le manque d’offre hôtelière et aérienne », déplore le PDG du voyagiste Asia, Jean-Paul Chantraine: « On n’est pas à la recherche de clients, mais de places ».

 

Pour la caraibe, nous n’avons pas encore les chiffres !

(Source AFP)

Téléphonie Caraibe : Digicel

Avec une population de 500 000 habitants, la pénétration mobile du Surinam est estimée à 55%.
Digicel emploie près de 150 Surinamiens et plus de 1 000 emplois additionnels ont été créés par ses associés locaux

Digicel Surinam, a ouvert 28 magasins et 5 000 points de recharge.

L’investissement de Digicel dans la Caraïbe dépasse maintenant 1,5 milliard de dollars. En 2006, l’entreprise a enregistré une étape importante de croissance. Elle a actuellement plus de 5,7 millions d’abonnés et emploie directement 3 500 personnes dans la Caraïbe.

Les assurances de la Caraïbe activées

Les secousses ont été ressenties à la Dominique , en Guadeloupe , à Sainte Lucie , à St Kitts & Nevis , à Montserrat , à Antigua & Barbuda , aux Iles Vierges , à la Barbade , à Saint Vincent , à la Grenade , à Trinidad & Tobago , mais aussi aux extrémités nord, comme la Jamaïque et Porto Rico , et aux extrémités sud, comme les Guyanes et le Venezuela. Très peu de dommages matériels et humains fort heureusement sont recensés, à part en Martinique où des bâtiments se sont effondrés.

Le CCRIF, service d’assurances de la Caraïbe contre les catastrophes naturelles, effectuera un paiement aux gouvernements de la Dominique et de Sainte Lucie , dont les pays ont subi des dommages significatifs. Les paramètres qui activent les polices d’assurances ont été atteints dans ces 2 nations, faisant partie des 13 pays ayant acheté l’assurance tremblement de terre. La quantité finale des versements pour chaque pays sera proportionnelle à l’assurance achetée par les gouvernements respectifs.
Le CCRIF est le premier fonds de réserve commun de la Caraïbe pour les risques de tremblements de terre et de cyclones. Il a été conçu pour fournir à ses gouvernements membres un soulagement rapide en cas de catastrophe naturelle. Il fonctionne comme un fonds régional, qui limite l’impact financier des catastrophes et qui fournit la liquidité financière nécessaire quand une police est déclenchée.

16 nations de la Caraïbe sont actuellement membres du CCRIF : Anguille, Antigua & Barbuda, les Bahamas, La Barbade, le Belize, les Bermudes, les îles Caïmans, la Dominique, la Grenade, Haïti, la Jamaïque, Saint Kitts & Nevis, Sainte Lucie, St Vincent & les Grenadines, Trinidad & Tobago et les îles Turks & Caïcos. Ces 16 pays membres ont reçu la notification des résultats préliminaires.

La caraibe

La caraibe, géographie

la caraibeLa Caraibe ressemble toujours à nos représentations d’un paradis, la géographie de la Caraïbe s’avère inégale (la carte de la caraibe) ; elle obéit à une division géologique globale : le sol est d’origine volcanique ou corallienne, et plus rarement les deux. Cette distinction relative à la naissance même des îles des caraibes détermine évidemment la physionomie de la faune et de la flore de chaque pays. Schématiquement, les îles volcaniques développent un relief en dent de scie (avec des sommets montagneux parfois supérieurs à 1000 mètres), un climat humide où s’alternent fortes chaleurs et fortes précipitations. Cette particularité de la Caraibe offre à la nature un cadre propice aux végétations et aux faunes exotiques. Certains pays, comme la Jamaïque , n’ont pas fini d’épater les ornithologues et les botanistes par la variété des espèces dont ils regorgent. D’autres, comme Saba, se réduisent à un volcan au creux duquel a émergé une architecture humaine.

Les îles coralliennes de la Caraibe, constituées à partir de couches successives, déploient une nature plus plate, plus aride, avec une végétation moins luxuriante. Elles possèdent cependant l’avantage d’un climat plus stable, très chaud, avec, détail essentiel, des plages infinies de sable blanc. La mer des caraïbes y est étonnamment limpide, et la faune et la flore marines qui y vivent se signalent par leur éclatante diversité.
Malgré cette disparité en tout point alléchante, la Caraïbe subit les foudres d’une nature souvent rugueuse et destructrice. Qu’elles soient sous ou dans le vent, toutes les îles des Caraïbes souffrent des ravages dévastateurs de cyclone que l’on affuble, assez bizarrement, de prénoms américains. S’ajoute parfois à cette tension climatique quasi permanente, l’incandescence des irruptions volcaniques. Certaines îles des caraibes édifiées sur le sommeil des volcans ont été touchés jusqu’à l’anéantissement (Montserrat) . Que ces phénomènes naturels sporadiques ne vous dissuadent toutefois pas de visiter la caraibe ; humer un parfum de paradis n’est pas exempte de risques.
A la variété physique se calque simultanément la variété humaines. Les populations de la caraibe sont le fruit d’une immigration incessante, d’abord en provenance du vieux continent, puis de la totalité du globe.
La Caraïbe rassemblent, assez harmonieusement, des ethnies, des cultures, des religions différentes débarquées depuis les confins de l’Asie (Indes, Chine) ou même d’Amérique Latine. Le métissage est généralement si réussi qu’il pourrait servir d’exemple d’intégration à des pays plus à cheval sur la pureté culturelle.

voyage caraibe | annuaire caraibecaraibes |

le changement climatique

Une menace s’avère importante  pour le tourisme en région caraibe : le changement climatique !

Il est la conséquence de la pollution dans le monde, et entraine des variations climatiques inhabituelles et des phénomènes météorologiques  pouvant avoir de graves répercutions sur l’économie des iles dans les caraibes.

cette nouvelle donne nous « oblige » à protéger l’environnement tout en favorisant l’industrie d’ou le choix pour certaines iles de l’écotrourisme.

La Caraibe doit relever ce nouveau défi !

site internet sur l’écotourisme dans la caraibe:

http://age.ecotourisme.org/