festival international du cinéma de guadeloupe

Guadeloupe FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINEMA DE GUADELOUPE

JANVIER / FÉVRIER   FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINEMA DE GUADELOUPE
Du 24 janvier au 2 février se déroulera la 15ème édition du FEMI «Festival International du Cinéma de Guadeloupe». En 15 ans

d’existence, le FEMI a su bénéficier de la reconnaissance des institutions publiques et privées françaises. Il a pour objectif

principal de faire découvrir au public le cinéma d’auteur en général, et plus particulièrement le cinéma de la Caraïbe et des pays du Sud.

SÉLECTION DE FILMS DU FEMI 2008

LONGS MÉTRAGES EN COMPÉTITION

•  Sélection officielle Caraïbe

MADE IN JAMAÏQUE : Jérôme Laperreusaz, France / Jamaïque, 2006,1h50.
Made in Jamaica est un portrait puissant des leaders de la musique reggae en Jamaïque, une musique de désespoir et d’espoir.

–  VOUS AVEZ LE SIDA M. LE PRESIDENT ? ARNOLD ANTONIN – HAÏTI, 2006, 1H50 -créole st.fr B Distr. Collectif Images
Dao est une star de cinéma en Haïti. Il est le soi-disant « Président du Compas ». Il a les femmes à ses pieds ; les hommes ‘imitent. Il se sent invincible. Cependant, il ne peut plus cacher la maladie qui menace de mettre fin à sa carrière…

•  Sélection officielle Cinémas du sud

MAKING OFF : Nouri BouzM, Tunisie, 2006
Suite à ses déboires scolaires, familiaux et sentimentaux, Bahta, 25 ans, se trouve mal et son départ clandestin est remis pour

cause de guerre en Irak. Recherché, il est pris en charge par des intégristes. Le processus de lavage de cerveau ne se passera pas

sans heurt.

« Making Off » a remporté le Tanit d’or aux Journées cinématographiques de Carthage en 2006.

EZRA : Newton Aduaka – Nigeria, 2007 Erza, jeune ex-soldat Sierra Léonais, essaie tant bien que mal de retrouver des repères pour

revenir à une vie normale après la guerre civile qui a ravagé son pays. Son quotidien est partagé entre un centre de réhabilitation

psychologique et un tribunal de réconciliation nationale organisé sous l’égide de l’ONU.

–  IL VA PLEUVOIR SUR CONAKRY : Cheik Faniamaby Camara, Guinée, 2006
À vingt-cinq ans, BB, dessinateur caricaturiste est le fils de l’intraitable Karamo, iman et gardien de la tradition ancestrale de

son village, il ne peut se résoudre à suivre son destin et veut se battre pour exercer librement son métier et vivre pleinement son

amour.

0 HEROI : Zézé
Gamboa, France/portugal/Angola, 2005

Un pays, l’Angola ; une ville, Luanda. Un homme et la guerre pour mémoire. Recruté de force dans l’armée angolaise à l’âge de quinze ans, Vitorio est démobilisé après plus de vingt ans de combats. L’histoire tourmentée de l’Angola est la source d’inspiration du réalisateur. « Un Héros », son premier film de fiction, a obtenu le prix de la première œuvre cinématographique à la XXème session des Journées cinématographiques de Carthage.

NLE (L’APPEL) : André Otonghe, Gabon, 2007 Dans ses cauchemars, Laurena est poursuivie par un esprit de la forêt (Okoukwe) esprit

des masques du Gabon. Prise de panique et croyant devenir folle, sa meilleure amie Rêve l’amène voir un psy. Ce dernier lui

conseille de faire un retour aux sources et de repartir au village. La solution s’y trouve.

Sélection officielle francophone

–  LA CAPTURE : de Carole Laure, Canada/france, 2007
Rose n’a pas revu sa famille depuis deux ans. En retournant dans sa banlieue natale, elle constate avec rage et tristesse que son père est toujours aussi tyrannique. Afin de soustraire sa mère et son jeune frère à sa violence, elle le kidnappe.

UN DIMANCHE A KIGALI : de Robert Favroau, Ganada/Rwanda, 2006, Documentaire
Au printemps 1994, Kigali, capitale du Rwanda, au coeur de l’Afrique. Bernard Valcourt un journaliste québécois qui tourne un

reportage sur le sida tombe follement amoureux de Gentille, une jeune serveuse rwandaise de son hôtel. Mais leur amour sera mis à

rude épreuve quand éclate un sanglant conflit entre les communautés Tutsis et Hutus. Cette guerre civile les sépare.. Après une

absence de plusieurs mois, il tente de la retrouver.

DOCUMENTAIRES EN COMPETITION

EL TELÔN DE AZÛCAR (Le rideau de sucre) : Gamiia Guzmân Urzûa, France/Cuba/
Espagne, 2005 Ce film a obtenu le prix de la télévision espagnole lors du dernier rendez-vous de Cinéma en construction…

–  SHJOT THE MESSENGER : Ngozi Onwurah, Royaume-Uni, 2006
Joe, un jeune noir vivant à Londres, quitte un important travail pour servir sa communauté en devenant professeur dans une classe

d’adolescents noirs d’un quartier défavorisé.

–  MO & ME : Roger Mills, Murad Rayant, Kenya, 2006
Pendant plus de 30 ans, « Mo Amin » a été sur tous les fronts des événements africains ; son approche honnête et sans concession du

photoreportage lui a valu un respect inconditionnel.

–  LE MOZART NOIR A CUBA : Stéphanie et Steve James, Guadeloupe, Cuba, 2006
Le chevalier de Saint-Georges est une figure illustre de l’histoire et du patrimoine culturel de la Guadeloupe. « Le Mozart noir à

Cuba » veut jeter une passerelle entre les siècles et les îles.

–  CES ENFANTS PERDUS DE PANAMA : «Les Oubliés du Canal» : Gérard César, Guadeloupe, 200?
Dès 1887, avec Ferdinand de Lesseps, puis en 1904 avec la Compagnie américaine du Canal qui en a repris le contrôle, une colonie

antillaise émigré de Martinique et de Guadeloupe à destination du canal de Panama pour y chercher du travail. Cette émigration

massive jusqu’en 1911, ne s’est jamais véritablement tarie jusqu’en 1970. Ce documentaire est réalisé sur les descendants de ces

travailleurs antillais envoyés comme main-d’œuvre durant la construction du canal de Panama.