Colombie : les ordinateurs du cyberguérillero soudain muets

Le 1er mars 2008, un commando de l’armée colombienne bombardait et tuait, en territoire équatorien, le numéro deux et « ministre des affaires étrangères » des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), Raúl Reyes. Outre la crise régionale déclenchée par le viol du territoire équatorien, un (…) / Amérique latine, Colombie, Guérilla, MédiasLa valise diplomatique



Posté: 2008-12-04 10:45:38


Lire le texte complet