Décès de l’ancien colonel Georges Valcin

L’ex-chef de la police de Port-au-Prince n’a pas survécu à une intervention chirurgicale, le week-end écoulé
mercredi 8 octobre 2008,
Radio Kiskeya
Le colonel Georges Valcin, ex-chef de la police de Port-au-Prince, est décédé dimanche dernier à l’hôpital du Canapé-Vert où il venait de subir une intervention chirurgicale, a appris Radio Kiskeya.
Le colonel Himler Rébu, l’un de ses anciens camarades de promotion, qui a confirmé l’information, a qualifié cette disparition de « véritable perte pour le pays ». « Haïti n’a pas su exploiter les compétences du colonel Valcin à la fin de sa carrière militaire », a déclaré l’ancien officier soulignant que le défunt avait passé plusieurs années au poste d’instructeur à l’académie militaire d’Haïti.
Agé d’une soixantaine d’années, Georges Valcin était à la tête de la police sous le gouvernement militaire du général Prosper Avril (1988-1990), période au cours de laquelle le tout-puissant commandant du bataillon tactique des Casernes Dessalines, le colonel Jean-Claude Paul, mourut des suites d’un violent et mystérieux empoisonnement.
Ses dernières années au sein des Forces Armées d’Haïti (FAd’H) avant leur dissolution en 1995 l’avaient vu occuper le poste d’attaché militaire à l’ambassade d’Haïti en France où il reçut une formation militaire spécialisée.
Doté de solides bases intellectuelles et passionné de sport, Georges Valcin présentait le journal sportif de la Télévision Nationale d’Haïti au cours des années 80.
Devenu de plus en plus discret, il s’était lancé sans succès dans son département natal, le Nord-Ouest, dans la course au Sénat, en février 2006. spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5309


Posté: 2008-10-09 22:42:00

Lire le texte complet