Des dominicains attaquent des haïtiens pour un meurtre

Faustino Reyes Díaz –
10/28/2008 NEIBA.
– Le décès d’un dominicain mototaxiste , supposé causé par un haïtien pour le dépouiller de sa motocyclette, a produit une persécution contre des haïtiens, certains de d’eux ont été blessés et d’autres qui ont demandé une protection des autorités ont été enfermées dans les locaux de la Police Nationale pour éviter d’être attaqués.
Le cadavre de César Carvajal, de 28 ans, a été trouvé à un kilomètre du trajet Neiba-La Colonie Mixte de Duvergé, avec trois coups de machette au cou et deux autres à la tête.
Le meurtre s’est produit à 9:00 du matin bien que le cadavre ait été retrouvé à 2:00 de l’après-midi, selon le diagnostique du médecin légiste Freddy Medina.
Le jeune décédé résidait avec ses parents dans le quartier Puerto Plata d’ici et hier matin il a été abordé dans le Parc Duarte par un haïtien, jusqu’à ce moment disparu, pour qu’il le transfère à une zone agricole appelée les Grajos, selon des compagnons du jeune homme .
« Le haitien m’a demandé de le transporter et j’ai refusé parce que je l’ai trouvé étrange vu son insistance. Le garçon décédé est alors arrivé et il est parti avec lui », a déclaré un mototaxiste identifié comme Caché, en commentant qui l’étranger payait 50 pesos pour son transfert.
L’agresseur présumé a laissé abandonnée la motocyclette pour s’enfuir dans les broussailles.
Cette situation a produit une persécution contre des haïtiens, ce qui a motivé l’intervention des autorités, qui ont assumé la protection de ceux qui l’ont demandée, ont informé le procuruer adjoint du district Judiciaire de la province Baoruco, Franklin Ferreras, et le colonel de la Police, Carlos Virgilio Felix Suárez.
Patricio Tani, originaire de San Bambón, Haïti, a été poursuivi par une multitude dans le quartier Puerto Plata qui lui a causé plusieurs blessures à l’arme blanche au corps avec et se trouve interné à l’Hôpital San Bartolomé.
Le blessé a dit qu’il a été sauvé grâce à l’intervention d’amis dominicains qui l’a été transféré au centre d’aide.
Ila été informé hier soir qu’à l’Hôpital San Bartolomé avaient été transférés onze haïtiens, tandis que plus de 150 étaient protégés dans les locaux de la Police pour éviter la persécution.
Entre les personnes qui ont été transférés à la Police pour la protection de leurs vies, se trouvaient des mères venant d’accoucher, des enfants et des adolescents, dont beaucoup sont des étudiants qui ont été repris dans les centres scolaires où ils étudient.

http://www.listin.com.do/app/article.aspx?id=78989


Faustino Reyes Díaz –
10/28/2008 NEIBA.
– Le décès d’un dominicain mototaxiste , supposé causé par un haïtien pour le dépouiller de sa motocyclette, a produit une persécution contre des haïtiens, certains de d’eux ont été blessés et d’autres qui ont demandé une protection des autorités ont été enfermées dans les locaux de la Police Nationale pour éviter d’être attaqués.
Le cadavre de César Carvajal, de 28 ans, a été trouvé à un kilomètre du trajet Neiba-La Colonie Mixte de Duvergé, avec trois coups de machette au cou et deux autres à la tête.
Le meurtre s’est produit à 9:00 du matin bien que le cadavre ait été retrouvé à 2:00 de l’après-midi, selon le diagnostique du médecin légiste Freddy Medina.
Le jeune décédé résidait avec ses parents dans le quartier Puerto Plata d’ici et hier matin il a été abordé dans le Parc Duarte par un haïtien, jusqu’à ce moment disparu, pour qu’il le transfère à une zone agricole appelée les Grajos, selon des compagnons du jeune homme .
« Le haitien m’a demandé de le transporter et j’ai refusé parce que je l’ai trouvé étrange vu son insistance. Le garçon décédé est alors arrivé et il est parti avec lui », a déclaré un mototaxiste identifié comme Caché, en commentant qui l’étranger payait 50 pesos pour son transfert.
L’agresseur présumé a laissé abandonnée la motocyclette pour s’enfuir dans les broussailles.
Cette situation a produit une persécution contre des haïtiens, ce qui a motivé l’intervention des autorités, qui ont assumé la protection de ceux qui l’ont demandée, ont informé le procuruer adjoint du district Judiciaire de la province Baoruco, Franklin Ferreras, et le colonel de la Police, Carlos Virgilio Felix Suárez.
Patricio Tani, originaire de San Bambón, Haïti, a été poursuivi par une multitude dans le quartier Puerto Plata qui lui a causé plusieurs blessures à l’arme blanche au corps avec et se trouve interné à l’Hôpital San Bartolomé.
Le blessé a dit qu’il a été sauvé grâce à l’intervention d’amis dominicains qui l’a été transféré au centre d’aide.
Ila été informé hier soir qu’à l’Hôpital San Bartolomé avaient été transférés onze haïtiens, tandis que plus de 150 étaient protégés dans les locaux de la Police pour éviter la persécution.
Entre les personnes qui ont été transférés à la Police pour la protection de leurs vies, se trouvaient des mères venant d’accoucher, des enfants et des adolescents, dont beaucoup sont des étudiants qui ont été repris dans les centres scolaires où ils étudient.

http://www.listin.com.do/app/article.aspx?id=78989
Posté: 2008-10-29 00:54:00


Lire le texte complet