Des «optométristes» formés sur le tas

En Haïti, il n’y a même pas une école d’optométrie. Martine St-Jean, 26 ans, ainsi que d’autres confrères haïtiens qui n’ont pas eu la chance d’étudier à l’étranger, sont formés…



Posté: 2008-10-08 06:00:00


Lire le texte complet