2 Airbus A330-300 pour Air caraibes

Ces deux commandes fermes, dont une conversion d’une option antérieure, représentent, au prix catalogue, un coût de 384 millions de dollars environ. Les appareils commandés sont destinés à remplacer les A330-200 actuellement exploités en location et dont la capacité est inférieure d’environ 50 sièges. Ces Airbus A330-300 ne seront pas une découverte pour le personnel puisque la compagnie exploite déjà plus d’un an un avion identique offrant 372 sièges en trois classes, loué neuf à la compagnie de leasing américaine ILFC.
Cet investissement montre la volonté d’Air Caraïbes de se positionner sur les lignes rentables de la zone. Mais il faudra compter avec la concurrence d’Air France, qui ne veut pas se laisser faire, malgré deux avis défavorables du Conseil supérieur de l’aviation marchande sur les liaisons entre les Antilles françaises, d’une part, et Sint-Maarten Juliana et Santo Domingo, d’autre part.
Lors de cette conférence de presse, Serge Tsygalnitzky, directeur général d’Air Caraïbes, s’est montré offensif en réponse aux demandes d’ouverture de lignes formulées par d’Air France sur les destinations où sa compagnie existe déjà : Juliana à Saint-Martin, Saint-Domingue, Curaçao, Panama et Paramaribo.