Grève Guadeloupe : arret des négociations entre le LKP et le gouvernement

grève guadeloupe : au vingt-trois jours de grève en Guadeloupe les négociations ont été interrompues selon un responsable du LKP

Au cours de la journée, les deux médiateurs, Jean Bessière et Serge Lopez, étaient censés rencontrer séparément le LKP et le patronat local avant de tenter, dans un délai non précisé, de tenir une réunion rassemblant les deux camps. Mais le collectif était arrivé à la table des négociations mécontent, contestant l’existence d’un document diffusé par le gouvernement comportant « 131 points d’accord ». Selon ces derniers, les discussions avec les médiateurs ne peuvent reprendre que si l’État cosigne le pré accord élaboré dimanche, à l’issue de plus de vingt heures de négociations avec le patronat. Le pré accord prévoyait 200 euros d’augmentation des salaires, en contrepartie d’un allègement de 108 millions d’euros de charges salariales.
Cette rupture des négociations intervient alors que le secrétaire d’Etat à l’outre-mer, Yves Jégo, a quitté la Guadeloupe pour la Martinique.
« Je reviendrai dès qu’il le faudra pour apporter des réponses », a assuré Yves Jégo sur Europe 1

source : le monde