Haïti n’a pas signé l’accord de partenariat économique (APE)

L’accord de partenariat économique (APE) comprend un train de mesures visant à stimuler les échanges, l’investissement et l’innovation, à favoriser le développement durable ainsi que la création d’un marché régional entre les pays caribéens et à lutter contre la pauvreté. L’accord entre l’Union Européenne et le Cariforum a été négocié entre 2004 et 2007 après l’échec des précédents accords commerciaux sur le plan du développement et leur remise en question à l’OMC pour leur caractère discriminatoire. Bien qu’ayant paraphé l’accord à la fin de l’année dernière, Haïti n’a pas signé l’APE aujourd’hui à cause des difficultés spécifiques que connaît le pays.
Le représentant de l’Union Européenne en Haïti, Francesco Gosseti, soutient que l’accord vise à faciliter une fluidité des échanges de services et de capitaux.En ce qui a trait à Haïti, M. Gosseti fait remarquer que le pays a pris part tardivement aux négociations.  » Haïti avait obtenu une période supplémentaire pour explorer le secteur des échanges de services et de capitaux « , dit-il révélant que le chef de l’état haïtien avait fait part des difficultés économiques de son pays.D’autre part, M. Gosseti rappelle que l’Union européenne avait accordé une aide de trois millions de dollars à Haïti après le passage des 4 ouragans.  » Les fonds avaient été alloués à Oxfam, la Croix rouge et Unicef entre autres « , dit-il soulignant que des techniciens de l’UE évaluent actuellement les conséquences des récents cyclones.
M. Gosseti informe de nouvelles décisions de l’UE qui sont de nature à permettre au pays de lancer le processus de reconstruction. Un appui budgétaire pour 2009 est en train d’être élaboré », dit-il annonçant que 20 millions de dollars pourront être alloués à Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14186


L’accord de partenariat économique (APE) comprend un train de mesures visant à stimuler les échanges, l’investissement et l’innovation, à favoriser le développement durable ainsi que la création d’un marché régional entre les pays caribéens et à lutter contre la pauvreté. L’accord entre l’Union Européenne et le Cariforum a été négocié entre 2004 et 2007 après l’échec des précédents accords commerciaux sur le plan du développement et leur remise en question à l’OMC pour leur caractère discriminatoire. Bien qu’ayant paraphé l’accord à la fin de l’année dernière, Haïti n’a pas signé l’APE aujourd’hui à cause des difficultés spécifiques que connaît le pays.
Le représentant de l’Union Européenne en Haïti, Francesco Gosseti, soutient que l’accord vise à faciliter une fluidité des échanges de services et de capitaux.En ce qui a trait à Haïti, M. Gosseti fait remarquer que le pays a pris part tardivement aux négociations.  » Haïti avait obtenu une période supplémentaire pour explorer le secteur des échanges de services et de capitaux « , dit-il révélant que le chef de l’état haïtien avait fait part des difficultés économiques de son pays.D’autre part, M. Gosseti rappelle que l’Union européenne avait accordé une aide de trois millions de dollars à Haïti après le passage des 4 ouragans.  » Les fonds avaient été alloués à Oxfam, la Croix rouge et Unicef entre autres « , dit-il soulignant que des techniciens de l’UE évaluent actuellement les conséquences des récents cyclones.
M. Gosseti informe de nouvelles décisions de l’UE qui sont de nature à permettre au pays de lancer le processus de reconstruction. Un appui budgétaire pour 2009 est en train d’être élaboré », dit-il annonçant que 20 millions de dollars pourront être alloués à Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14186
Posté: 2008-10-18 00:19:00


Lire le texte complet