Haiti Perle des Antilles

Haiti, ile de gonave caraibes
ile de gonave

Haiti Perle des Antilles

Sapotilles, mangues, cannes à sucre, voici les Cayes : une petite ville très active mais aussi accueillante qu’il est souhaitable après un assez long chemin. Sa production principale n’est-elle pas le tafia et le rhum ?
Exilé du Mexique en 1815, Simon Bolivar y trouva refuge avec ses compagnons.

Située au fond du golfe auquel elle a donné son nom, l’île de la Gonave est accessible par bateau depuis le petit port de Saint-Marc, à une centaine de kilomètres au nord de Port-au-Prince. Le taux de fréquentation des voyageurs est tel que toute visite suscite non seulement la surprise chez les habitants mais aussi chez l’arrivant dont la première impression est celle que doit ressentir tout explorateur en posant le pied sur un territoire inconnu.

« Haïti, Perle des Antilles »… C’est vrai. La qualité des paysages, leur noblesse, le poids de chaleur humaine qu’ils recèlent, le naturel d’un style pas affecté comme trop souvent ailleurs aux Caraïbes, par les convenances lointaines d’un univers fou confère à la grande île le ton un peu magique d’un monde oublié. Que la séduction joue pour le visiteur est une chose.
Une autre est que les pauvres Haïtiens y trouvent leur compte.