La crise financière américaine aura des impacts sur l’économie haïtienne

L’économiste Kesner Pharel soutient que la crise financière américaine aura des conséquences sur l’économie mondiale.  » Le monde est en danger à cause du vote du congres », lance M. Pharel soulignant que la décision politique aura des conséquences économiques.
Selon M. Pharel, l’économie haïtienne étroitement liée à l’économie américaine subira les soubresauts de la vie aux Etats Unis.  » Des haïtiens de la diaspora sont concernés par le taux du chômage qui va augmenter », dit-il rappelant l’importance des transfert de fonds de la diaspora pour l’économie haïtienne.
L’économiste Guyto Toussaint, président du conseil d’administration de la BNC, soutient qu’Haïti est très vulnérables par rapport à la crise financière. Toutefois il affirme que les banquiers haïtiens sont très prudents ce qui empêchera une faillite du système financier haïtien. M. Toussaint fait remarquer que les banques haïtiennes ont des placements aux Etats-Unis dans des banques correspondants. Il se dit confiant que les congressmen américains finiront par voter la loi afin de relancer l’économie américaine.
Les marchés mondiaux espéraient mercredi une adoption rapide par le Congrès américain d’un plan de sauvetage des banques revu et corrigé, l’Europe se mobilisant pour trouver les moyens de renforcer le système financier face à la tempête.
Le Sénat américain remettra au vote mercredi soir le plan de sauvetage du secteur bancaire américain de 700 milliards de dollars après son rejet, lundi, par la Chambre des représentants, qui avait entraîné une déroute à Wall Street.
Le président George W. Bush a promis aux Américains et « aux citoyens du monde » que ce n’était pas la fin du processus législatif.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14129


L’économiste Kesner Pharel soutient que la crise financière américaine aura des conséquences sur l’économie mondiale.  » Le monde est en danger à cause du vote du congres », lance M. Pharel soulignant que la décision politique aura des conséquences économiques.
Selon M. Pharel, l’économie haïtienne étroitement liée à l’économie américaine subira les soubresauts de la vie aux Etats Unis.  » Des haïtiens de la diaspora sont concernés par le taux du chômage qui va augmenter », dit-il rappelant l’importance des transfert de fonds de la diaspora pour l’économie haïtienne.
L’économiste Guyto Toussaint, président du conseil d’administration de la BNC, soutient qu’Haïti est très vulnérables par rapport à la crise financière. Toutefois il affirme que les banquiers haïtiens sont très prudents ce qui empêchera une faillite du système financier haïtien. M. Toussaint fait remarquer que les banques haïtiennes ont des placements aux Etats-Unis dans des banques correspondants. Il se dit confiant que les congressmen américains finiront par voter la loi afin de relancer l’économie américaine.
Les marchés mondiaux espéraient mercredi une adoption rapide par le Congrès américain d’un plan de sauvetage des banques revu et corrigé, l’Europe se mobilisant pour trouver les moyens de renforcer le système financier face à la tempête.
Le Sénat américain remettra au vote mercredi soir le plan de sauvetage du secteur bancaire américain de 700 milliards de dollars après son rejet, lundi, par la Chambre des représentants, qui avait entraîné une déroute à Wall Street.
Le président George W. Bush a promis aux Américains et « aux citoyens du monde » que ce n’était pas la fin du processus législatif.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14129
Posté: 2008-10-01 21:58:00


Lire le texte complet