La diversité ethnique s’impose lentement sur les écrans français

La Palme d'or du Festival de Cannes 2008, Entre les murs, de Laurent Cantet, qui sort mercredi 24 septembre, a été réalisée avec une classe d'un collège parisien. Les comédiens s'appellent Sandra, Khoumba, Driss ou Souleymane, de jeunes Français souvent d'origine arabe ou africaine. Passée dans les moeurs aux Etats-Unis, au Canada ou en Grande-Bretagne, l'apparition à l'écran d'acteurs de couleur reste encore rare en France. Au point que les pouvoirs publics s'en sont préoccupés avec la loi sur l'égalité des chances de 2006.Cette loi a créé le fonds d'aide Images de la diversité, géré par le Centre national de la cinématographie (CNC) et l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSÉ). Il a pour mission de donner de l'argent à la production, la distribution de films, documentaires ou téléfilms qui permettent la connaissance des réalités et expressions des populations immigrées ou issues de l'immigration et des départements d'outre-mer ou qui mettent en valeur la mémoire, l'histoire, le patrimoine culturel de ces populations et de leurs liens avec la France .Parmi les critères d'attribution de ces aides – 4,5 millions d'euros par an (le prix moyen d'un film français) – figurent aussi la…



Posté: 2008-09-22 19:16:00


Lire le texte complet