La TNT en Guadeloupe

« La TNT a été lancée le 31 mars 2005. 85% de la population de France hexagonale a adhéré. Il faut réfléchir, pour les Outre-mers français, aux modalités d'introduction. Le CSA a pour mission d'étudier les modalités de l'opération. Un appel à candidature auprès des radios et des télévisions a été lancé en mai dernier. À l'issue de mon déplacement, d'ici fin avril plus précisément, je transmettrai un rapport qui déclinera les modalités d'installation de la TNT en Guadeloupe».
Alain Mear a rencontré la presse locale, télévisée et radiophonique, puisque la TNT dispose de la radio analogique, dans le cadre de ce qu'il a appelé les « États généraux de la TNT » durant la première moitié de sa journée de visite.
Il s'est ensuite entretenu avec le président de Région, Victorin Lurel. On le sait favorable à un élargissement du paysage audiovisuel guadeloupéen. On le sait en quête de plus de qualité dans le secteur. « Nous avons parlé de son projet d'une autre chaîne locale, un projet que je trouve très intéressant. Je le lie à ce vivier culturel et tout cet ensemble des trois départements. Je pense que c'est un projet qui mérite un examen approfondi, pour devenir une vitrine de la culture caribéenne».
Plus personnel, Alain Méar confie que les sujets locaux ont vocation à occupe

r, de plus en plus, le paysage audiovisuel national. Il n'exclut d'ailleurs pas l'intégration de chaînes locales dans la télévision numérique terrestre.
Suivant la logique de l'économie de marché, l'arrivée d'un concurrent devrait doper l'offre qualitative en termes de programmes, mais surtout en termes de tarifs.
En somme, une bonne nouvelle pour les consommateurs. D'autant que le conseiller a souligné ses intentions pour la haute définition, pour la télévision nomade.