L'islam fait de nouveaux adeptes en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti – Darlène Derosier a perdu sa maison lors du séisme de 2010 qui a frappé Haïti. Son mari est mort un mois plus tard des suites du tremblement de terre. Ses deux filles et elles vivent désormais dans une tente en périphérie de Port-au-Prince, entourées de milliers d'autres personnes désespérées. Ce qui l'a aidée à traverser ces épreuves, dit-elle, c'est sa foi. Pas la foi …


Author:…


Lire le texte complet