Le budget rectificatif 2007 – 2008 voté par les deux chambres

En l’espace de 48 heures les députés et les sénateurs ont voté la loi sur le budget rectificatif 2007 – 2008. Hier, 11 sénateurs ont voté pour et 4 se sont abstenus lors d’une séance sans grand debat. Les bureaux des deux chambres ont dû réaliser des séances spéciales afin de voter le budget qui en fait sera utilisé pour les trois premiers mois de l’exercice fiscale 2008 – 2009. La loi sur le budget sera acheminée ce mercredi à l’exécutif pour publication dans le journal officiel le Moniteur.
Les présidents du sénat, Kelly Bastien et de la chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, n’ont pas manqué de critiquer l’exécutif qui a soumis tardivement la loi sur le budget rectificatif aux élus. Le budget rectificatif de 79 milliards de gourdes est reparti en 26 milliards pour les recettes internes et 32 milliards pour les dons et appui budgétaire de la communauté internationale. Les autorités gouvernementales ont fait état de 3 milliards 900 millions de gourdes de manque à gagner au niveau des recettes de l’état en raison de la crise. De plus, 1.2 milliards de gourdes d’appui budgétaire n’ont pu être décaissés en raison de l’absence de gouvernement légitime entre avril et septembre 2008. Le vice président de la chambre basse, Elourne Doréus, a fait remarquer que la loi sur le budget devrait être soumis aux élus au début de l’année 2008. D’autre part, de nombreux députés avaient réclamé des informations supplémentaires sur les 8 millions de gourdes allouées à chaque commune. Le ministre de la planification, Jean Max Bellerive, avait dû intervenir pour expliquer la formule utilisée pour cette allocation chère aux députés. En dépit de sa convalescence le sénateur Joseph Lambert a participé à la séance sur le vote du budget. En pyjama et soluté au bras, le sénateur Lambert a voulu  » répondre aux exigences » du moment quelques heures après l’ablation de l’appendice.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14128


En l’espace de 48 heures les députés et les sénateurs ont voté la loi sur le budget rectificatif 2007 – 2008. Hier, 11 sénateurs ont voté pour et 4 se sont abstenus lors d’une séance sans grand debat. Les bureaux des deux chambres ont dû réaliser des séances spéciales afin de voter le budget qui en fait sera utilisé pour les trois premiers mois de l’exercice fiscale 2008 – 2009. La loi sur le budget sera acheminée ce mercredi à l’exécutif pour publication dans le journal officiel le Moniteur.
Les présidents du sénat, Kelly Bastien et de la chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, n’ont pas manqué de critiquer l’exécutif qui a soumis tardivement la loi sur le budget rectificatif aux élus. Le budget rectificatif de 79 milliards de gourdes est reparti en 26 milliards pour les recettes internes et 32 milliards pour les dons et appui budgétaire de la communauté internationale. Les autorités gouvernementales ont fait état de 3 milliards 900 millions de gourdes de manque à gagner au niveau des recettes de l’état en raison de la crise. De plus, 1.2 milliards de gourdes d’appui budgétaire n’ont pu être décaissés en raison de l’absence de gouvernement légitime entre avril et septembre 2008. Le vice président de la chambre basse, Elourne Doréus, a fait remarquer que la loi sur le budget devrait être soumis aux élus au début de l’année 2008. D’autre part, de nombreux députés avaient réclamé des informations supplémentaires sur les 8 millions de gourdes allouées à chaque commune. Le ministre de la planification, Jean Max Bellerive, avait dû intervenir pour expliquer la formule utilisée pour cette allocation chère aux députés. En dépit de sa convalescence le sénateur Joseph Lambert a participé à la séance sur le vote du budget. En pyjama et soluté au bras, le sénateur Lambert a voulu  » répondre aux exigences » du moment quelques heures après l’ablation de l’appendice.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14128
Posté: 2008-10-01 22:01:00


Lire le texte complet