LE LYCEE SCHOELCHER ET LES SCHOELCHERISTES TARDIFS

Le mardi 29 juillet 2008, la Région entamait la destruction du bâtiment G du lycée Schoelcher en Martinique. Le jeudi 31, le Conseil Municipal PPM de Fort-de-France dénonçait cette démolition ; un collectif pour la sauvegarde était créé, une pétition mise en circulation. France-Antilles du vendredi 1er août 2008 titrait : Serge Letchimy part en guerre , et mettait en exergue le oui, je m'oppose à la démolition du lycée Schoelcher du maire. Assez étonnamment, il se trouve que c'est le même Serge Letchimy qui, peu de temps auparavant, avait donné un avis favorable à cette opération de destruction !S'il est légitime que des points de vue différents s'expriment sur l'avenir de cet ensemble architectural datant des années 1930, l'observateur simplement attentif n'aura néanmoins pas manqué de s'interroger sur les silences, les absences, les incohérences et les insuffisances du PPM dans ce dossier. L'exemplarité douteuse de la ville-capitale en matière de politique patrimoniale et les effluves d'un schoelchérisme tardif dans la posture actuelle des letchimistes n'auront pas non plus échappé à sa vigilance. L'avenir appartient à ceux qui dorment La stratégie médiatique du PPM, dans une tentative de manipulation grotesque et peu…



Posté: 2008-10-07 00:27:23


Lire le texte complet