Le mandat de la MINUJUSTH ne laisse aucune ouverture pour travailler avec les forces armées d’Haïti

À l’occasion de la Journée des Nations unies, célébrée chaque année le 24 octobre, jour de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations unies en 1945, le chef ad intérim de la MINUJUSTH, Mamadou Diallo, a précisé la nature de l’accord de siège et défendu les contours du mandat de cette nouvelle mission. Selon ce mandat qui ne laisse aucune ouverture pour travailler avec les forces armées d’Haïti, seuls le système judicaire, la PNH et les organisations de droits humains font partie de l’agenda de cette mission pour laquelle un budget n’est pas encore défini.

Source:: http://www.radiotelevisioncaraibes.com