Les habitants de Canaan s’autoorganisent

À première vue, c’est un immense bidonville où pullulent des constructions anarchiques. Pourtant, les premiers arrivés sur cette  » terre promise » se sont organisés pour que des espaces soient réservés aux éventuelles constructions d’infrastructures publiques. Si à certains quartiers ces règles n’ont pas pu être respectées à la longue face aux pressions des nouveaux venus, ce n’est pas le cas dans d’autres où les habitants persistent et signent pour l’aménagement de leur quartier. Et les règlements sont jusque-là respectés avec des routes assez larges et des espaces réservés pour la construction d’écoles, d’hôpitaux, de places publiques…

Source:: http://www.radiotelevisioncaraibes.com