Les Haïtiens vivant en France d’accord pour contribuer au pacte national d’éducation et de formation pour les 25 prochaines années

Paris, le 28 juillet 2008
La plupart des Haïtiens de l’étranger sont ceux pour qui leur pays n’a pu rien faire, les obligeant le plus souvent à une expatriation non désirée. Maintenant, la question est posée autrement : quelle contribution ces Haïtiens de l’étranger qui représentent déjà par leurs transferts de fonds vers Haïti une force économique vitale pour le pays peuvent-ils apporter au relèvement de celui-ci ? Quel rôle peuvent-ils jouer en particulier et de la manière la plus rapide dans le relèvement (…) – Dans la communauté



Posted: 2008-07-03 11:07:05