Lettre ouverte au président Jovenel Moise sur le cas du cinéma triomphe

Monsieur le président c’est avec un cœur meurtri , un visage oublié et une plume effacée que je vous écris depuis demeure anonymée pour attirer

Source:: http://www.radiotelevisioncaraibes.com