Licencié, l’auteur du scoop du siècle obtient des excuses 67 ans après

L’agence de presse américaine Associated Press (AP) a présenté ses excuses posthumes au journaliste qu’elle avait licencié parce qu’il avait brisé un embargo militaire en annonçant avant l’heure la capitulation de l’Allemagne en 1945.



Lire le texte complet