Martinique, Grève au port de Fort de France

Selon eux, les chiffres publiés sont trop élevés, d’où les réticences de leurs employeurs à les augmenter. De nouvelles négociations étaient prévues hier mais ont été finalement annulées. Le Medef Martinique, l’Association martiniquaise pour la promotion de l’industrie (AMPI) et le Syndicat de la distribution et grossistes alimentaires (SDGA) ont dénoncé la grève dans un communiqué commun, dans lequel ils estiment que « ce conflit entrave la liberté du travail » et le « bon déroulement de la négociation en cours ».

Les opérations de chargement et déchargement sont bloquées depuis mardi dernier. Les conséquences de cette paralysie devraient être rapidement ressenties dans l’économie martiniquaise.