Martinique : Septembre 1870…

En février 1870, un jeune martiniquais, Léopold LUBIN fut cravaché par DE MAINTENON accompagné d’un autre français à Grand Fonds au Marin en Martinique, au prétexte que lui le noir d’ascendance africaine ne se serait pas écarté et n’aurait pas salué au passage à cheval de ces deux blancs européens. Après avoir en vain cherché justice auprès des tribunaux français, en avril, LUBIN le marinois infligea une sévère correction à DE MAINTENON, en plein bourg du Marin à la sortie de la messe du dimanche.LUBIN fût de suite incarcéré et le 19 août 1870 condamné à cinq ans de bagne en Guyane et une lourde amende par les tribunaux français constitués en Martinique de juges européens leucodermes, singulièrement de békés anciens propriétaires d’esclaves.Dans tout le pays Martinique la condamnation attisa les passions et révoltes.1870 : c’est toujours le Second Empire en France, il est question du rétablissement de l’esclavage comme ce fût le cas avec Napoléon 1er en 1802 ; l’esclavage des non blancs vient tout juste d’être aboli aux USA, il existe toujours à Cuba, au Brésil ; Les déportations massives de colonisés non blancs d’Inde, d’Afrique et de Chine, pour pallier au manque d’esclaves et travailler au service…



Posté: 2008-09-26 10:23:03


Lire le texte complet