Mercury Day annulé ?

Kimafoutiésa! … MERCURY DAY………AWA!!! Pointe-à-Pitre, le 21 Juillet 2008

Monsieur Emmanuel BERTIER
Préfet de la région Guadeloupe
Palais d’Orléans
97100 BASSE-TERRE

Objet : Mercury Day

Monsieur,

Des adeptes du Sea, Sex and Sun organisent le 30 Août prochain, la troisième édition de ce qu’ils nomment : « le Mercury Day » (en hommage aux moteurs mercury) à l’îlet Caret. La lecture du dossier de présentation vaut le détour. Présenté comme « un évènement incontournable de la Caraïbe » , cette fiesta serait la vitrine «de toutes les valeurs qui sont chères à la Guadeloupe : ambiance musicale, joie et bonne humeur, …. ». « Synonyme de mixité raciale et sociale » , il est « attendu de pied ferme aussi bien par les élus que les invités des années précédentes » . Mieux encore, les organisateurs déclarent que l’édition 2008 serait « l’occasion de dévoiler le nouveau visage du Mercury day, en mettant en avant le respect de l’environnement » en alliant « mixité sociale et raciale et protection de l’environnement » . Et de conclure « que la population locale ou touristique que peut accueillir chaque jour notre île est également la bienvenue à cet évènement » . Quelle gentillesse !

Les Guadeloupéens ont en mémoire la fameuse édition 2007 où pas moins de 500 hors bords et plus de 3000 personnes sous l’emprise d’alcool et autres addictions pour la plupart, ont pris d’assaut cet îlet de 200 M2 du Grand cul de sac marin. Même un véhicule 4X4 y avait été transporté.

Pour rappel, l’îlet caret est un site naturel, patrimoine écologique des Guadeloupéens qu’il convient de protéger et d’intégrer au parc national pour garantir sa sauvegarde. La Région y a d’ailleurs consacré 100 000 euros en 2007.

Nous nous rappelons aussi les innombrables interventions des sauveteurs et des pompiers portant secours en mer et à la marina du Gosier aux nombreux participants saouls et pétés.

Contrairement aux dires des promoteurs de cette manifestation, la Mercury Day n’est ni un symbole de mixité raciale et sociale (que l’on ne retrouve guère chez les promoteurs d’ailleurs), ni une vitrine du nautisme, encore moins un vecteur des valeurs de la société Guadeloupéenne.

Vous l’aurez compris, il s’agit purement et simplement d’une immense fête où l’alcool coule à flot, organisée au profit de propriétaires de gros bateaux (singulièrement métropolitains) en quête de sensations et de tentations de tous ordres, combinée à une publicité gratuite grandeur nature pour les moteurs mercury et son représentant local.

Ce type de manifestation ayant pour but de présenter « les îles de Guadeloupe » comme un lieu de villégiature et de plaisirs en tout genre n’a donc en rien pour mission, ni de protéger, ni de valoriser notre environnement mais plutôt d’assurer la promotion d’une certaine Guadeloupe, festive et débauchée. Et ce ne sont surement pas là les valeurs que représentent et défendent les Guadeloupéennes et les Guadeloupéens.

Aussi, les autorisations nécessaires à une telle manifestation relevant de votre autorité, nous vous interpellons afin de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour en interdire son organisation.

Le Secrétaire Général

E. DOMOTA