Mobilisation haïtiano-dominicaine contre la malaria

Une campagne conjointe des deux gouvernements de l’île dont le lancement est prévu jeudi dans la zone frontalière
Octobre 2008,
Radio Kiskeya
Les autorités sanitaires haïtiennes et dominicaines doivent lancer jeudi une série d’activités conjointes dans le but d’éradiquer la malaria dans la zone frontalière, ont indiqué mercredi des sources officielles dominicaines relayées par l’agence espagnole EFE.
Il est notamment prévu la distribution dans la province dominicaine de Dajabòn (nord-ouest) et la ville haïtienne de Ouanaminthe (nord-est) de matériels éducatifs et d’orientation relatifs à la malaria.

Le directeur de la santé publique à Dajabòn, le Dr Rafael Salas, a reconnu que la malaria est à l’état endémique dans des localités situées à la frontière haïtiano-dominicaine. Pour cette raison, a-t-il dit, la campagne visera à sensibiliser les populations des deux pays sur les mesures préventives à adopter.
Le responsable a expliqué que des cas de leptospirose ont été également diagnostiqués dans la zone frontalière.
Selon le Dr Salas, même si aucun décès n’a été encore enregistré, entre deux et trois personnes contractent le virus de la malaria chaque semaine dans la région.
Cependant, il a affirmé que comparativement à l’année dernière, les cas de personnes atteintes de la maladie ont diminué.
Les autorités dominicaines ont attribué les cas répétés d’épidémie de malaria recensés sur leur territoire à l’immigration massive de sans-papiers haïtiens et aux inondations causées ces derniers mois par le passage de plusieurs ouragans et tempêtes tropicales.
Cependant, la malaria est considérée comme une maladie endémique aussi bien dans certaines parties d’Haïti que de la république voisine. spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5308

Posté: 2008-10-09 22:39:00

Lire le texte complet