Morne Câpresse

Morne Capresse par Gisèle PineauDans Morne Câpresse, Gisèle Pineau, nous fait visiter les cases d’une petite communauté installée non loin de Pointe-à-Pitre, sur les hauteurs du « Morne Câpresse » : c’est la Congrégation des Filles de Cham où, vêtues de grandes chemises blanches, les droguées, prostituées et autres paumées de Guadeloupe viennent renaître en buvant de « l’eau de coco bénite » et autres « tisanes amères ».


Morne Capresse par Gisèle PineauDans Morne Câpresse, Gisèle Pineau, nous fait visiter les cases d’une petite communauté installée non loin de Pointe-à-Pitre, sur les hauteurs du « Morne Câpresse » : c’est la Congrégation des Filles de Cham où, vêtues de grandes chemises blanches, les droguées, prostituées et autres paumées de Guadeloupe viennent renaître en buvant de « l’eau de coco bénite » et autres « tisanes amères ».


Posté: 2008-09-25 11:41:17


Lire le texte complet