Pourquoi les coraux sont indispensables?

Il y a encore cinq ans, 25% des récifs coralliens étaient vivants. Après le passage de Dean et le réchauffement des eaux en 2005 associés à l’action négative de l’homme, ils ne sont plus aujourd’hui que 14%. À ce rythme, c’est une certitude, d’ici trente ans nous n’aurons plus un seul récif corallien vivant. Ces récifs, une fois morts, n’auront plus de résistance et vont donc se briser. La houle passera alors sans problème la barrière pour venir jusque sur les côtes, les plages, ou dans les ports de pêche, activité qui subira aussi les contrecoups de cette absence. Car les poissons ont besoin de ces récifs pour se nourrir mais surtout pour y dormir et se reproduire. « Chaque océan a ses groupes écologiques, poursuit Franck Mazeas, représentant de la DIREN ; dans les Antilles françaises nous possédons peu d’espèces par groupe.

Lire le texte complet