» En 1954, le compas n’existait pas encore »

Dans cette deuxième partie, Emerante de Pradines révèle ses choix musicaux et fait le point sur les rythmes haïtiens contemporains. Elle parle de ses efforts à encadrer les enfants abandonnés…



Posté: 2008-09-30 06:00:00


Lire le texte complet