Rapatriement de 148 boat people par les gardes cotes américains

Les gardes cotes américains ont rapatrié hier lundi 148 voyageurs clandestins haïtiens interceptés en haute mer le samedi 27 septembre 2008. Une trentaine de femmes sont du nombre de ces boat peoples originaires du Cap Haïtien. A leur arrivée à la Marine Haïtienne, hier lundi, les voyageurs clandestins ont indiqué que la misère les avait contraint à fuir le pays.  » Je suis prêt à reprendre la mer « , a lancé un de ces rapatriés expliquant qu’ils voulaient se rendre à Providentiales. Ils affirment préférer un voyage périlleux à une mort lente par la misère en Haïti. Cette décision n’a rien à voir avec les gardes-côtes américains qui n’ont pas reçu de consigne pour changer leur politique vis-à-vis des haïtiens interceptés en haute mer. Les opérations de refoulement de voyageurs clandestins haïtiens se poursuivront « avait expliqué le responsable des garde-côtes, James Harless. Dans le même temps, le premier ministre Bahaméen a annoncé une aide de 500 000 dollars en faveur d’Haïti touché par 3 ouragans successifs en un mois. Le premier ministre des Bahamas soutient que les boat people haïtien fuient la misère qui a tendance à s’aggraver en raison des récents cyclones.De plus, il confirme que les voyageurs clandestins haïtiens interceptés seront refoulés en Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14124
Toutes les rasions sont bonnes pour laisser et abandonner Haïti , ce bateau qui coule… sans équipage !


Les gardes cotes américains ont rapatrié hier lundi 148 voyageurs clandestins haïtiens interceptés en haute mer le samedi 27 septembre 2008. Une trentaine de femmes sont du nombre de ces boat peoples originaires du Cap Haïtien. A leur arrivée à la Marine Haïtienne, hier lundi, les voyageurs clandestins ont indiqué que la misère les avait contraint à fuir le pays.  » Je suis prêt à reprendre la mer « , a lancé un de ces rapatriés expliquant qu’ils voulaient se rendre à Providentiales. Ils affirment préférer un voyage périlleux à une mort lente par la misère en Haïti. Cette décision n’a rien à voir avec les gardes-côtes américains qui n’ont pas reçu de consigne pour changer leur politique vis-à-vis des haïtiens interceptés en haute mer. Les opérations de refoulement de voyageurs clandestins haïtiens se poursuivront « avait expliqué le responsable des garde-côtes, James Harless. Dans le même temps, le premier ministre Bahaméen a annoncé une aide de 500 000 dollars en faveur d’Haïti touché par 3 ouragans successifs en un mois. Le premier ministre des Bahamas soutient que les boat people haïtien fuient la misère qui a tendance à s’aggraver en raison des récents cyclones.De plus, il confirme que les voyageurs clandestins haïtiens interceptés seront refoulés en Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14124
Toutes les rasions sont bonnes pour laisser et abandonner Haïti , ce bateau qui coule… sans équipage !
Posté: 2008-09-30 22:57:00


Lire le texte complet