Recrudescence des actes de kidnapping dans la capitale

Un inspecteur de police et l’ordonnateur des fonds européens de développement figurent parmi les victimes de la nouvelle vague d’enlèvement enregistrée dans la région métropolitaine .

M. Price Padi, ordonnateur des fonds européens développement a pu retrouver la liberté à la faveur d’une intervention des forces de l’ordre à Croix-des-Prés (quartier de Port-au-Prince), où il était séquestré. Selon Gary Desrosiers, porte parole a,i de la PNH, M. Padi a été molesté par les bandits durant sa séquestration.

D’autre part, un inspecteur de police, Jean Wesly Pierre, enlevé depuis 9 jours à Tabarre 42 est encore entre les mains de ses ravisseurs. En dépit du versement d’une rançon de 71 000 dollars par ses proches l’officier affecté au commissariat de La Gonâve est toujours en détention.

Les parents de M. Pierre font état de soupçons sur l’implication d’un autre policier dans le cadre de ce kidnapping.

Les responsables de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ont été récemment saisi du dossier révèle une source proche de la PNH.

Deux autres personnes enlevées à Delmas 65 et séquestrées à Drouillard ont pu tromper la vigilance de leurs ravisseurs rapporte M. Desrosiers.

De plus, le porte parole de la PNH fait état de l’arrestation de Francenel Fils Aimé dans le cadre de l’enquête sur le hold up à la succursale de la BNC la semaine dernière. L’officier qui n’a pas voulu fournir plus d’information révèle que deux voitures ont été réquisitionnées dans le cadre de l’enquête.

Au cours de son point de presse hebdomadaire, le porte parole de la PNH a fait état de 555 arrestations au cours des 15 premiers jours d’octobre. 6 cas d’enlèvement ont été recensés soutient M. Desrosiers confirmant que 6 armes à feu ont été saisi à travers le pays.

Des cas de violence ont été également enregistrés dans plusieurs villes de province notamment à Léogane où des bandits ont cambriolé un hôpital. Pratiquement tous les matériels de l’hôpital Help Hospital School ont été emportés par les bandits qui ont tabassé médecins et malades.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14172


Un inspecteur de police et l’ordonnateur des fonds européens de développement figurent parmi les victimes de la nouvelle vague d’enlèvement enregistrée dans la région métropolitaine .

M. Price Padi, ordonnateur des fonds européens développement a pu retrouver la liberté à la faveur d’une intervention des forces de l’ordre à Croix-des-Prés (quartier de Port-au-Prince), où il était séquestré. Selon Gary Desrosiers, porte parole a,i de la PNH, M. Padi a été molesté par les bandits durant sa séquestration.

D’autre part, un inspecteur de police, Jean Wesly Pierre, enlevé depuis 9 jours à Tabarre 42 est encore entre les mains de ses ravisseurs. En dépit du versement d’une rançon de 71 000 dollars par ses proches l’officier affecté au commissariat de La Gonâve est toujours en détention.

Les parents de M. Pierre font état de soupçons sur l’implication d’un autre policier dans le cadre de ce kidnapping.

Les responsables de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ont été récemment saisi du dossier révèle une source proche de la PNH.

Deux autres personnes enlevées à Delmas 65 et séquestrées à Drouillard ont pu tromper la vigilance de leurs ravisseurs rapporte M. Desrosiers.

De plus, le porte parole de la PNH fait état de l’arrestation de Francenel Fils Aimé dans le cadre de l’enquête sur le hold up à la succursale de la BNC la semaine dernière. L’officier qui n’a pas voulu fournir plus d’information révèle que deux voitures ont été réquisitionnées dans le cadre de l’enquête.

Au cours de son point de presse hebdomadaire, le porte parole de la PNH a fait état de 555 arrestations au cours des 15 premiers jours d’octobre. 6 cas d’enlèvement ont été recensés soutient M. Desrosiers confirmant que 6 armes à feu ont été saisi à travers le pays.

Des cas de violence ont été également enregistrés dans plusieurs villes de province notamment à Léogane où des bandits ont cambriolé un hôpital. Pratiquement tous les matériels de l’hôpital Help Hospital School ont été emportés par les bandits qui ont tabassé médecins et malades.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14172
Posté: 2008-10-16 23:58:00


Lire le texte complet