RENE PREVAL….L’AIDE HUMANITAIRE

Le président Préval sollicite une action structurante de la communauté internationale
Dans son allocution à l’occasion de la 12 eme conférence des Amériques, le président Préval a rappelé que les récents cyclones  » ont détruit des centaines de vies, privé d’abri des dizaines de milliers de familles, occasionné des millions de dollars de pertes agricoles, endommagé des infrastructures vitales ». Il soutient que ces désastres ont frappé le pays au moment où il commençait à peine à émerger d’une crise institutionnelle.Selon le chef de l’état les conséquences de ces désastres naturels signifient pour le pays un recul de plusieurs années.  » Elles annihilent les résultats accomplis au cours de ces dernières années et compromettent nos chances de développement ». » J’insiste auprès de nos amis de la communauté internationale pour une action structurante d’accompagnement des Haïtiens dans la mise en œuvre d’un plan global de reconstruction du pays. Un plan qui nous permette de rétablir et de renforcer nos infrastructures de base, en particulier celles qui servent de support à la production et sans lesquelles l’investissement privé ne peut pas se développer », ajoute M. Préval.

M. Préval croit que la mobilisation de la communauté internationale pour une action structurante sera peut-être le meilleur atout pour renforcer la cohésion interne et créer une union stable de tous les Haïtiens, contre la pauvreté, pour la démocratie, pour l’état de droit et le développement durable. Par ailleurs, le président Préval a soutenu que son pays ne pourra continuer à recevoir tous les déportés de l’Administration américaine.  » Je ne comprends pas pourquoi l’Administration américaine refuse aux Haïtiens le bénéfice du régime de TPS (Temporary Protected Status) qui a déjà été octroyé à d’autres pays de la région comme El Salvador, le Honduras et le Nicaragua, pour les mêmes motifs que ceux que nous évoquons », a martelé le président Préval. » Nous ne pourrons pas non plus, avec nos seules ressources propres, éviter que notre pays ne devienne une base d’accueil pour le terrorisme ou qu’il ne continue de servir comme couloir de transit pour la drogue destinée au marché nord-américain. Un tel couloir représente un maillon faible de la chaîne de sécurité de notre région » ajoute t-il.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14140

———
L’ambassadeur américain promet une aide de 100 millions de dollars
L’ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Janet Ann Sanderson, annonce le décaissement de 100 millions de dollars pour la réhabilitation des routes et la réalisation de projets de protection de l’environnement. La somme qui sera décaissée après la période d’urgence servira également à prévenir des catastrophes naturelles. Mme Sanderson croit qu’il faut une réponse nationale et internationale pour faire face aux désastres causés par les récents cyclones.Rappelant que les Etats-Unis ont déjà débloqué 30 millions de dollars en faveur d’Haïti, la diplomate américaine a mis l’accent sur l’importance d’une grande solidarité envers le peuple haïtien.  » Je vais à Washington la semaine prochaine pour encourager l’effort de mobilisation », dit-elle soulignant que les fonds débloqués ont permis la distribution de kits hygiéniques et de produits alimentaires aux sinistrés. Mme Sanderson estime qu’en plus de l’aide alimentaire il faut lancer le processus de reconstruction du pays.  » Nous envisageons un package avec l’USAID », dit-elle espérant que 100 millions de dollars pourront être décaissés dans le cadre de la première étape de l’assistance. La semaine dernière,l’Ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Janet A. Sanderson, accompagnée de la directrice de l’USAID, Beth Cypser, du Ministre de l’Education Nationale, Joël Desrosiers Jean-Pierre avaient procédé au lancement officiel du nouveau Programme Haïtien d’Appui à la Réforme de l’Education en Haïti dénommé « PHARE ».Financé à hauteur de 22 millions de dollars par le gouvernement américain, le projet PHARE a pour objectif de répondre aux besoins prioritaires exprimés par le gouvernement haïtien, et de donner un véritable espoir aux jeunes Haïtiens et à leurs familles. Dans son allocution, l’Ambassadeur Sanderson a renouvelé la participation continue du gouvernement américain en faveur d’une éducation de qualité qui, cette année, inclue 48.000 nouvelles bourses d’études et des repas chauds au profit de 400.000 élèves.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14138


Le président Préval sollicite une action structurante de la communauté internationale
Dans son allocution à l’occasion de la 12 eme conférence des Amériques, le président Préval a rappelé que les récents cyclones  » ont détruit des centaines de vies, privé d’abri des dizaines de milliers de familles, occasionné des millions de dollars de pertes agricoles, endommagé des infrastructures vitales ». Il soutient que ces désastres ont frappé le pays au moment où il commençait à peine à émerger d’une crise institutionnelle.Selon le chef de l’état les conséquences de ces désastres naturels signifient pour le pays un recul de plusieurs années.  » Elles annihilent les résultats accomplis au cours de ces dernières années et compromettent nos chances de développement ». » J’insiste auprès de nos amis de la communauté internationale pour une action structurante d’accompagnement des Haïtiens dans la mise en œuvre d’un plan global de reconstruction du pays. Un plan qui nous permette de rétablir et de renforcer nos infrastructures de base, en particulier celles qui servent de support à la production et sans lesquelles l’investissement privé ne peut pas se développer », ajoute M. Préval.

M. Préval croit que la mobilisation de la communauté internationale pour une action structurante sera peut-être le meilleur atout pour renforcer la cohésion interne et créer une union stable de tous les Haïtiens, contre la pauvreté, pour la démocratie, pour l’état de droit et le développement durable. Par ailleurs, le président Préval a soutenu que son pays ne pourra continuer à recevoir tous les déportés de l’Administration américaine.  » Je ne comprends pas pourquoi l’Administration américaine refuse aux Haïtiens le bénéfice du régime de TPS (Temporary Protected Status) qui a déjà été octroyé à d’autres pays de la région comme El Salvador, le Honduras et le Nicaragua, pour les mêmes motifs que ceux que nous évoquons », a martelé le président Préval. » Nous ne pourrons pas non plus, avec nos seules ressources propres, éviter que notre pays ne devienne une base d’accueil pour le terrorisme ou qu’il ne continue de servir comme couloir de transit pour la drogue destinée au marché nord-américain. Un tel couloir représente un maillon faible de la chaîne de sécurité de notre région » ajoute t-il.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14140

———
L’ambassadeur américain promet une aide de 100 millions de dollars
L’ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Janet Ann Sanderson, annonce le décaissement de 100 millions de dollars pour la réhabilitation des routes et la réalisation de projets de protection de l’environnement. La somme qui sera décaissée après la période d’urgence servira également à prévenir des catastrophes naturelles. Mme Sanderson croit qu’il faut une réponse nationale et internationale pour faire face aux désastres causés par les récents cyclones.Rappelant que les Etats-Unis ont déjà débloqué 30 millions de dollars en faveur d’Haïti, la diplomate américaine a mis l’accent sur l’importance d’une grande solidarité envers le peuple haïtien.  » Je vais à Washington la semaine prochaine pour encourager l’effort de mobilisation », dit-elle soulignant que les fonds débloqués ont permis la distribution de kits hygiéniques et de produits alimentaires aux sinistrés. Mme Sanderson estime qu’en plus de l’aide alimentaire il faut lancer le processus de reconstruction du pays.  » Nous envisageons un package avec l’USAID », dit-elle espérant que 100 millions de dollars pourront être décaissés dans le cadre de la première étape de l’assistance. La semaine dernière,l’Ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Janet A. Sanderson, accompagnée de la directrice de l’USAID, Beth Cypser, du Ministre de l’Education Nationale, Joël Desrosiers Jean-Pierre avaient procédé au lancement officiel du nouveau Programme Haïtien d’Appui à la Réforme de l’Education en Haïti dénommé « PHARE ».Financé à hauteur de 22 millions de dollars par le gouvernement américain, le projet PHARE a pour objectif de répondre aux besoins prioritaires exprimés par le gouvernement haïtien, et de donner un véritable espoir aux jeunes Haïtiens et à leurs familles. Dans son allocution, l’Ambassadeur Sanderson a renouvelé la participation continue du gouvernement américain en faveur d’une éducation de qualité qui, cette année, inclue 48.000 nouvelles bourses d’études et des repas chauds au profit de 400.000 élèves.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14138
Posté: 2008-10-07 00:03:00


Lire le texte complet