une charte caribéenne du tourisme ?

ImageVers une charte caribéenne du tourisme
Des rapprochements s’opèrent avec les îles de la Caraïbe en marge de l’ouverture des marchés. L’Organisation du Tourisme de la Caraïbe (CTO) a mis en place, en collaboration avec le CTIG, le lycée d’Hôtellerie et de Tourisme de Guadeloupe et la Région, la 3e conférence annuelle des ressources humaines du tourisme.
La mission de la CTO est de fournir à ses membres par le biais de leur interventions, les services et informations nécessaires pour assurer un développement durable du tourisme. Les différents intervenants ont parlé d’une seule voix. Ce rapprochement est à mettre en relation avec l’ouverture des marchés de 2008.

L’industrie touristique aurait besoin d’un partenariat gagnant-gagnant. Mais les Antilles françaises ont plus à offrir qu’à prendre. Car les autres destinations sont moins coûteuses. La République Dominicaine par exemple fait figure d’épouvantail et rafle une bonne partie de la clientèle européenne qui peut bénéficier d’un service de meilleure qualité pour un coût moindre. Jusqu’où la Guadeloupe et la Martinique peuvent-elles adhérer à une politique caribéenne avec des pays qui ont des charges financièrement moindres notament en matière de coût salariaux.