L’articulation entre migrations, mobilités et constructions identitaires : Une nouvelle approche de l’insertion de la Caraïbe dans les réseaux de la mondialisation

Aujourd’hui, les migrations antillaises ne peuvent être appréhendées indépendamment du contexte de l’inscription contemporaine multiforme de la Caraïbe dans les réseaux de la mondialisation. Géostratégie, liens politico-institutionnels et post-coloniaux privilégiés, attraction des capitaux internationaux dans des secteurs stratégiques de l’économie globale (tourisme, finance off shore notamment), dépendance vis-à-vis des marchés de l’emploi extra-caribéens, et pénétration culturelle états-unienne ont largement contribué à mettre en mouvement les populations dans le cadre de réseaux plus ou moins formalisés. S’interroger sur les enjeux sociaux et culturels des mobilités humaines dans la Caraïbe n’est pas anodin dans une région qui reste proportionnellement l’une des plus concernées par les migrations internationales, avec des effectifs à l’étranger représentant l’équivalent de 15 % à 20 % de la population des territoires d’origine. […]

Posté:

Lire le texte complet