Une population frontalière abandonnée

La population vivant dans les zones frontalières haïtiano-dominicaines, particulièrement du coté d’Haïti, est pratiquement abandonnée à son sort, constatent plusieurs journalistes, dont une équipe d’AlterPresse,

Source:: http://www.radiotelevisioncaraibes.com