VICHY SOUS LES TROPIQUES

Quel fut le sort des colonies françaises restées loyales à Vichy ? Cet ouvrage exceptionnel analyse l’enthousiasme réservé à la Révolution nationale en milieu colonial, et les adaptations, mutations, ramifications qu’y connut cette idéologie. Jusqu’ici, les historiens du régime de Vichy et les spécialistes du colonialisme n’avaient pas apprécié l’impact de la Révolution nationale outre-mer. Plus qu’un simple choc psychologique, la défaite de 1940, puis l’avènement de Vichy marquèrent un durcissement des (…) – Dènié liv ki paret


Quel fut le sort des colonies françaises restées loyales à Vichy ? Cet ouvrage exceptionnel analyse l’enthousiasme réservé à la Révolution nationale en milieu colonial, et les adaptations, mutations, ramifications qu’y connut cette idéologie. Jusqu’ici, les historiens du régime de Vichy et les spécialistes du colonialisme n’avaient pas apprécié l’impact de la Révolution nationale outre-mer. Plus qu’un simple choc psychologique, la défaite de 1940, puis l’avènement de Vichy marquèrent un durcissement des pratiques coloniales, depuis le travail forcé jusqu’au racisme affiché, en passant par l’introduction d’un  » folklore authentique « . Juifs et Francs-maçons furent persécutés jusqu’aux confins de l’océan Indien ou de la mer de Chine. En Guadeloupe, l’épuration ode la culture républicaine fut entreprise entre 1940 et 1943… En Indochine, 600 000 jeunes furent embrigadés dans les Chantiers de jeunesse pétainistes. En étudiant pour la première fois la Révolution nationale  » sous les tropiques « , cet ouvrage, basé sur un travail d’archives effectué sur quatre continents, ouvre des perspectives inédites : tant sur l’histoire de Vichy que sur celle du colonialisme et de la décolonisation française. Il répond ainsi à une question clef : à quoi aurait ressemblé un régime de Vichy affranchi de toute présence allemande ?

Biographie de l’auteur

Eric Jennings est professeur d’histoire contemporaine au Canada, à l’Université de Toronto. Spécialiste de la colonisation française, il est l’auteur de nombreux articles sur la France coloniale de 1870 à 1945. Cet ouvrage, publié chez Stanford University Press, et qu’il a lui-même traduit, est tiré de sa thèse soutenue aux USA, à l’Université de Berbeley.


Posté: 2008-09-22 00:23:35


Lire le texte complet